France: trois mois de prison pour refus d’enlever son niqab

Toulouse — Une femme entièrement voilée, qui avait refusé de retirer son niqab au cours d’un contrôle de police, à Toulouse en avril, a été condamnée jeudi par la justice française à six mois de prison, dont trois avec sursis. La femme, dont l’interpellation controversée est l’une des raisons évoquées pour expliquer des échauffourées pendant plusieurs nuits entre jeunes gens et forces de l’ordre dans un quartier populaire de cette ville, le Mirail, le mois dernier, était jugée pour « dissimulation du visage dans un espace public ». La prévenue, qui a immédiatement fait appel de sa condamnation, comparaissait aussi pour « rébellion, outrage et menaces de mort sur personne dépositaire de l’autorité publique ».