Pologne: un prélat à la défense du pape François

L’Église polonaise demeure fidèle à ses positions conservatrices contre lesquelles le pape François s’est souvent inscrit à faux.
Photo: Agence France-Presse L’Église polonaise demeure fidèle à ses positions conservatrices contre lesquelles le pape François s’est souvent inscrit à faux.

Varsovie — L’archevêque métropolitain de Cracovie et vice-président de la Conférence épiscopale polonaise a déploré les commentaires d’un religieux polonais conservateur qui a dit souhaiter la mort du pape François si celui-ci ne s’ouvrait pas « à la sagesse ».

Marek Jedraszewski a exprimé sa « sa grande douleur et ses regrets ». Il dit en avoir parlé directement à leur auteur, le père Edward Staniek, qui les a prononcés lors d’une homélie prêchée dans une église de Cracovie, le 25 février.

Cracovie a compté comme archevêque Karlo Wojtyla avant que celui ne devienne le pape Jean-Paul II. L’Église polonaise demeure fidèle à ses positions conservatrices contre lesquelles le pape François s’est souvent inscrit à faux.

Plusieurs prélats polonais considèrent que leur mission est de préserver les valeurs traditionnelles de l’Église catholique contre la laïcisation de la société.

Dans son homélie, le père Staniek, un éminent théologien, a déclaré qu’il priait pour que François accède à la sagesse. Il lui a souhaité d’avoir « un coeur ouvert envers l’Esprit saint et, s’il ne le peut pas, un départ rapide vers la maison du Père ».

Selon lui, le pape est un « corps étranger » à l’Église catholique. Il a ajouté que les discours du pape sont souvent reproduits par des médias qui sont hostiles à l’Église.

Marek Jedraszewski, le supérieur hiérarchique du père Staniek, a réitéré que l’ensemble du diocèse de Cracovie priait ardemment avec les meilleures intentions du monde pour le pape François.