Une autre plainte pour viols contre Tariq Ramadan

Paris — Une troisième femme a porté plainte pour viols, mercredi à Paris, contre l’islamologue suisse Tariq Ramadan, déjà inculpé et incarcéré depuis un mois pour des faits similaires, a appris l’AFP de sources proches du dossier judiciaire. Cette Française d’une quarantaine d’années et qui souhaite garder l’anonymat affirme avoir été sous son emprise et avoir subi de multiples viols entre 2013 et 2014 en France, à Bruxelles et à Londres, selon la source proche du dossier citant la plainte. Cette femme musulmane, qui a choisi le pseudonyme « Marie », affirme avoir subi des actes sexuels violents et dégradants lors d’une dizaine de rendez-vous entre février 2013 et juin 2014, le plus souvent dans des hôtels en marge des conférences à succès de l’homme de 55 ans.