Abdeslam refuse de revenir à son procès

Bruxelles — Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos djihadistes du 13 novembre 2015 à Paris, a décidé de ne pas se représenter à son procès organisé à Bruxelles sur une autre affaire, anéantissant les minces espoirs qu’il s’exprime enfin sur les faits. L’annonce, qui est une demi-surprise, est venue mardi du président du tribunal, au lendemain d’une première journée de procès marquée par la diatribe, courte mais virulente, de Salah Abdeslam contre la justice et les médias. Le procès va donc se poursuivre sans lui jeudi, avec comme point d’orgue les plaidoiries des avocats de la défense. Avec un complice, le Tunisien Sofiane Ayari, 24 ans, Salah Abdeslam, Français d’origine marocaine âgé de 28 ans, est jugé pour avoir tiré sur des policiers à Bruxelles à la fin de sa cavale, le 15 mars 2016.

À voir en vidéo