France: la créatrice de #BalanceTonPorc poursuivie pour diffamation

Paris — La journaliste française Sandra Muller, basée aux États-Unis et qui a créé le mot-clic #BalanceTonPorc après le scandale Weinstein, est poursuivie en diffamation par l’homme qu’elle a accusé nommément sur Twitter, a-t-elle annoncé jeudi. « Éric Brion, que je nomme comme l’auteur des propos dégradants dont j’ai fait l’objet […] a finalement changé de stratégie et a décidé, contre toute décence, de m’amener devant les tribunaux », indique la journaliste sur sa page Facebook. M. Brion, dont elle a dévoilé le nom dans un tweet le 13 octobre, lui réclame 50 000 euros (76 000 $CAN) de dommages et intérêts, des publications judiciaires et 10 000 euros de frais d’avocat. Aucune date d’audience n’a encore été fixée.