Rajoy juge «absurde» que Puigdemont veuille gouverner depuis l’étranger

Madrid — Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a estimé vendredi « absurde » que le président catalan destitué Carles Puigdemont, exilé en Belgique, veuille gouverner la Catalogne sans revenir en Espagne, où il est recherché par la justice. M. Rajoy a annoncé qu’il convoquait la première session du nouveau Parlement le 17 janvier. Le premier tour de vote pour élire le président de la région doit avoir lieu dans les dix jours ouvrables qui suivent, a-t-il rappelé. Si aucun gouvernement n’était formé dans les deux mois suivants, les Catalans seraient rappelés aux urnes.