10 ans de prison pour un djihadiste britannique qui a combattu en Syrie

Mohammed Abdallah s’était rendu en Syrie en 2014.
Photo: Courtoisie / Greater Manchester Police Mohammed Abdallah s’était rendu en Syrie en 2014.

Un djihadiste britannique qui s’était rendu en Syrie pour rejoindre l’organisation État islamique a été condamné vendredi à 10 ans de prison pour appartenance à un groupe terroriste.

Mohammed Abdallah, 26 ans, de nationalités britannique et libyenne, s’était rendu en Syrie en 2014 grâce à l’aide de son frère Abdalraouf, âgé de 24 ans.

Celui-ci, en fauteuil roulant, avait établi depuis son domicile de Manchester un centre de communications pour les personnes souhaitant rejoindre le groupe EI.

Trois ans plus tôt, les deux frères s’étaient rendus en Libye et Abdalraouf avait été blessé par balle lors de combats, restant paralysé.

Le nom de Mohammed Abdallah était apparu en 2016 dans des documents du groupe EI qui avaient été transmis à la chaîne Sky News par un djihadiste déçu.

Abdallah y était présenté comme un « tireur d’élite », expert dans l’utilisation de mitrailleuses Douchka.

Durant son procès devant un tribunal londonien, il a nié toute appartenance au groupe EI et affirmé qu’il s’était rendu en Syrie uniquement pour distribuer de l’argent à des gens dans le besoin.

Il a été reconnu coupable vendredi de participation à une organisation terroriste, de possession d’une kalachnikov et d’avoir reçu 2000 livres sterling (3445 $CA) à des fins terroristes.

Les frères Abdallah fréquentaient la même mosquée que Salman Abedi, l’auteur de l’attentat de Manchester, qui a fait 22 morts en mai, lors d’un concert d’Ariana Grande.