La France en tête du classement «soft power»

Paris — La France a pris cette année la tête du classement des nations les plus influentes au monde en matière de soft power, détrônant les États-Unis, notamment grâce à l’élection du président Emmanuel Macron, selon une étude publiée mardi. L’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche fait en revanche tomber les États-Unis de la première place en 2016 à la troisième marche du podium, derrière la France et la Grande-Bretagne, selon cette étude menée par le Centre de diplomatie de l’Université de Californie du Sud et le cabinet de conseil en communication Portland. L’Allemagne est quatrième du classement, suivie par le Canada en cinquième position. Le soft power désigne la capacité d’influence et de persuasion d’un État, de ses acteurs politiques, économiques et culturels sur la scène internationale, en excluant tout moyen militaire.