Londres: un immense incendie fait au moins 12 morts

La tour d’habitation n’est plus qu’une carcasse calcinée.
Photo: Natalie Oxford Agence France-Presse La tour d’habitation n’est plus qu’une carcasse calcinée.

Un immense incendie qui s’est déclaré dans une tour d’habitation de Londres dans la nuit de mardi à mercredi a fait au moins 12 morts et des dizaines de blessés, selon la police britannique.

Les ambulanciers de Londres rapportent avoir soigné 74 blessés, dont 20 qui sont dans un état critique.

Le tour comptait 120 logements qui abritaient environ 600 personnes. On ne sait pas combien d’entre elles étaient chez elles au moment du sinistre, et la police peine à comptabiliser le nombre de disparus.

Certains résidents désespérés ont lancé leurs enfants par les fenêtres dans l’espoir que quelqu’un au sol puisse les attraper. Des résidents pris au piège par la progression fulgurante des flammes ont crié et cogné aux fenêtres pour attirer l’attention, racontent des témoins et des survivants.

Les flammes qui ont dévoré le bâtiment de 27 étages — la tour Grenfell, dans le quartier Kensington Nord, dans l’ouest de la ville — ont illuminé la nuit. Plus de 200 pompiers ont été déployés, dont certains qui sont entrés avec des masques à oxygène.

Un panache de fumée long de plusieurs kilomètres s’étirait dans le ciel à l’aube, mercredi, pendant que les sapeurs s’affairaient toujours à éteindre le sinistre. La tour n’est plus qu’une carcasse calcinée.

La commissaire des pompiers de Londres, Dany Cotton, a dit n’avoir jamais rien vu de tel en 29 ans de carrière. Elle a dit craindre que de nouvelles victimes soient découvertes à l’intérieur de la tour.

Les pompiers ont reçu un premier appel vers 0 h 54 et les premiers camions étaient sur place six minutes plus tard, a-t-elle dit. Des flammes étaient toujours visibles 14 heures plus tard.

La cause de la catastrophe n’est pas encore connue, mais des résidents en colère ont assuré s’être plaints fréquemment du risque d’incendie. L’un d’eux a dit que l’alarme incendie n’a jamais retenti.

Un témoin a vu une femme lancer son bébé du neuvième ou du dixième étage. Un homme au sol aurait réussi à attraper l’enfant. Un autre témoin a raconté que deux enfants ont été lancés du cinquième ou sixième étage, et un autre a vu trois enfants être jetés dans le vide depuis le 15e étage.

Un résident du 16e étage a raconté avoir eu la vie sauve uniquement parce que les détecteurs de fumée de son voisin ont commencé à sonner et parce qu’un autre résident l’a appelé pour lui dire de sortir. Des résidents moins chanceux auraient utilisé leur téléphone portable ou des lampes de poche pour signaler leur présence.

La tour Grenfell a fait l’objet de travaux de rénovation de 11 millions $ US qui ont été achevés en mai 2016.

Une organisation communautaire locale affirme qu’elle s’inquiète des risques d’incendie à cet endroit depuis au moins 2013, notamment en ce qui concerne l’entretien des équipements et l’accès des secouristes, mais que ses avertissements n’ont jamais été pris au sérieux. Un document remis aux résidents en 2014 les assurait que l’immeuble respectait les normes les plus strictes en matière de protection contre les incendies. Il leur demandait aussi de rester chez eux en cas de sinistre.