Nouvelles perturbations sur les vols de British Airways

<p>Depuis samedi, des problèmes d’alimentation électrique ont causé une vaste panne dans les systèmes informatiques de la compagnie, provoquant des annulations et retards en série sur ses vols.</p>
Photo: William Edwards Agence France-Presse

Depuis samedi, des problèmes d’alimentation électrique ont causé une vaste panne dans les systèmes informatiques de la compagnie, provoquant des annulations et retards en série sur ses vols.

Londres — La compagnie British Airways a annoncé lundi des retards et annulations sur ses vols au départ de l’aéroport londonien de Heathrow, subissant pour le troisième jour consécutif les conséquences d’une panne informatique majeure.

À 10 h 45 (09 h 45 GMT), 13 vols vers des destinations européennes avaient été annulés, tandis qu’une vingtaine avait été retardés, d’après un décompte effectué par l’AFP. Une soixantaine de vols avait été annulés dimanche au départ de cet aéroport.

Plus tôt dans la matinée, la compagnie avait publié un communiqué et assuré qu'« une grande proportion des vols court-courriers » devrait être assurée. Elle a demandé à ses clients de vérifier que le départ de leur avion était maintenu « avant de se rendre à l’aéroport », pour éviter que les scènes de chaos qui ont marqué la journée de dimanche ne se reproduisent.

British Airways a par ailleurs indiqué « avoir l’intention d’assurer l’intégralité des vols long-courriers » à Heathrow, son principal hub.

À Gatwick, l’autre grand aéroport londonien où opère la compagnie, BA a affirmé maintenir la « totalité du programme » des vols, sans perturbation.

Depuis samedi, des problèmes d’alimentation électrique, selon le directeur général Alex Cruz, ont causé une vaste panne dans les systèmes informatiques de la compagnie, provoquant des annulations et retards en série sur ses vols.

Alors que British Airways se rapproche d"une « capacité opérationnelle totale » de son système informatique, d’autres perturbations pourraient avoir lieu hors du Royaume-Uni, les appareils et les équipages n’étant pas tous positionnés aux endroits prévus dans son réseau mondial.

La compagnie s’éloigne néanmoins du chaos traversé samedi et dimanche, alors que des milliers d’usagers n’avaient pas pu prendre leur vol, s’entassant dans les halls des aéroports londoniens à la recherche d’informations.

La panne, survenue en plein week-end prolongé, pourrait coûter cher à la compagnie, certaines études avançant des chiffres allant jusqu’à 100 millions de livres (115 millions d’euros).

BA a annoncé qu’elle traitait les demandes de remboursement de ses clients qui n’ont pu voyager, et qu’une « politique de remboursement plus souple » avait été mise en place.