Blair appelle à la résistance


Londres — L’ancien premier ministre travailliste Tony Blair a appelé les Britanniques favorables à un maintien dans l’Union européenne à résister et à essayer de persuader les partisans du Brexit de changer d’avis. « Ce n’est pas le moment de la retraite, de l’indifférence et du désespoir, mais le moment de nous dresser pour défendre ce en quoi nous croyons », a-t-il dit lors d’un discours organisé par le cercle de réflexion Open Britain, partisan d’un maintien dans l’UE. « Je ne sais pas si nous allons y arriver. Mais je sais que nous allons subir le jugement sévère des générations futures si nous n’essayons pas », a affirmé l’ancien premier ministre qui a été au pouvoir pendant dix ans entre 1997 et 2007, remportant trois élections consécutives. « Nous devons créer un mouvement qui s’étendra au-delà des frontières des partis », a-t-il ajouté en annonçant la création d’un institut qui va s’attacher à développer une argumentation contre le Brexit et à maintenir des liens étroits avec l’UE.