Ulster: des décennies de maltraitances

Belfast — Une commission d’enquête nord-irlandaise a révélé vendredi des cas de maltraitances envers des centaines d’enfants placés entre 1922 et 1995 au sein d’institutions publiques et religieuses du pays, pointant dans son rapport le silence coupable des autorités. La commission, créée en 2012, a conclu à l’existence de cas de « maltraitances sexuelles, physiques et émotionnelles » et de « négligences » dans la plupart des 22 institutions sur laquelle elle a enquêté. Ces 22 foyers, orphelinats et autres structures pour enfants en difficultés étaient administrés par l’Église, l’État et une organisation caritative, Barnardo’s. Près de 500 personnes ont témoigné de mauvais traitements et d’agressions sexuelles devant la commission. Outre des excuses publiques, le rapport appelle l’État nord-irlandais à verser des réparations financières, proposant des dédommagements allant jusqu’à 100 000 livres (163 900 $CAN) par victime.