L’arme retrouvée en Italie est celle de l’attentat de Berlin

Photo: Andrew Medichini Associated Press L'arme à feu utilisée par Anis Amri.

Rome — Anis Amri, auteur présumé de l’attentat de Berlin, a blessé un policier à Milan avec la même arme que celle qui a tué le chauffeur polonais du camion utilisé pour l’attaque, a révélé mercredi la police italienne. C’est ce qu’a indiqué la police scientifique dans un communiqué. Une enquête est en cours pour savoir si cette arme a été utilisée « dans d’autres affaires criminelles, en Italie ou ailleurs ». Le Tunisien de 24 ans a donc traversé une partie de l’Europe avec cette arme pour finalement s’en servir et blesser à l’épaule un policier italien avant d’être abattu à Milan le 23 décembre vers 3 h du matin. En Allemagne, les enquêteurs s’intéressent de près à un Tunisien de 26 ans avec lequel Anis Amri a dîné la veille de l’attentat dans un restaurant de Berlin et qui a été placé en détention dans le cadre d’une autre affaire. Les deux hommes, qui se connaissaient depuis un an environ, « ont discuté de manière très intensive », a dit la porte-parole du parquet fédéral allemand. « De là, nous avons eu le soupçon que ce Tunisien de 26 ans pourrait avoir été associé à l’attaque ou au moins avoir eu connaissance du projet d’attentat d’Anis Amri », a ajouté Frauke Köhler, précisant cependant que les éléments étaient à l’heure actuelle insuffisants pour justifier une procédure à son encontre.