Des patrouilles «anti-burkini» alimentent la polémique

Le burkini est une tenue de bain couvrante choisie par certaines musulmanes.
Photo: Associated Press Le burkini est une tenue de bain couvrante choisie par certaines musulmanes.

Nice — Des photos montrant une femme portant un foulard et soulevant sa tunique sous l’oeil de policiers ont relancé avec force mercredi la polémique sur l’interdiction du burkini sur certaines plages françaises, amenant le gouvernement à mettre en garde contre toute « stigmatisation ».

La controverse, qui gronde depuis une quinzaine de jours, a pris une nouvelle ampleur après la publication dans la presse britannique de photos d’un contrôle de police sur une plage de Nice.

Sur les clichés, non floutés, une femme, foulard sur les cheveux, leggings aux jambes, semble ôter sa tunique devant quatre agents sur une plage de la célèbre Promenade niçoise, frappée le 14 juillet par un sanglant attentat djihadiste.

Selon la mairie de Nice, elle ne s’est pas dévêtue ni n’a été forcée à le faire, mais elle a soulevé sa chemise pour montrer aux policiers qu’elle portait un maillot de bain en dessous. Comme elle refusait de se baigner autrement, elle a reçu une amende puis a quitté la plage.

Cette explication n’a pas empêché les photos, mises en ligne mardi soir par le tabloïd Daily Mail, de se propager sur l’Internet, où elles ont suscité une indignation mondiale.

En France, où vit la principale communauté musulmane d’Europe (5 millions de personnes), le Conseil français du culte musulman (CFCM) s’est inquiété « de la tournure prise par le débat public » autour de la tenue de bain couvrante choisie par certaines musulmanes.

« Devant la peur grandissante » de discrimination chez les musulmans de France, l’organisation a sollicité une audience d’urgence avec le ministre de l’Intérieur et des Cultes, Bernard Cazeneuve.

« La mise en oeuvre de la laïcité et la possibilité de prendre ces arrêtés ne doivent pas conduire à des stigmatisations ou à l’antagonisation des Français les uns contre les autres », a déclaré le ministre à l’issue de leur entrevue.

3 commentaires
  • Loraine King - Abonnée 25 août 2016 05 h 43

    Faut voir les photos

    Les photos, sur le site du Mail, nous montrent des policiers qui approchent une femme couchée sur la plage. Elle porte un legging noir; une tunique turquoise avec col en V; un foulard turquoise noué sur la tête; et sous la tunique qu'elle soulève, une camisole dont elle se servira pour la baignade avec le legging.

    Il est où le religieux ostentatoire dans ce qu'elle porte?

    Ce pourrait être moi, car sur une plage je me couvre pour me protéger du soleil, prescrit par mon médecin. Je préfère le coton léger aux applications répétées d'écran solaire. Je garde la tunique et j'enleve le pantalon pour la baignade, avec un foulard noué ou un chapeau. Je pourrais donc être ainsi accostée par la police en France! Peut-être que la blancheur de ma peau méviterait ce traitement particulier...

    Que la vie est belle au Canada cet été.

  • Pierre Desautels - Abonné 25 août 2016 08 h 53

    Pas ici, de grâce.


    La France se couvre de ridicule. Et le ridicule peut tuer aussi...

  • Bernard Terreault - Abonné 25 août 2016 13 h 37

    Et le pire

    C'est que ces maires n'ont pas proclamé ce règlement par souci de laîcité mais par pur commercialisme pour préserver l'image de "fun city" de leur ville. Comme si Las Vegas défendait d'y célébrer des funérailles.