Attentat de Nice: deux autres suspects arrêtés

Deux semaines après l'attentat de Nice, la ville pleure toujours ses morts.
Photo: Bertrand Langlois Agence France-Presse Deux semaines après l'attentat de Nice, la ville pleure toujours ses morts.

Paris — Deux nouveaux suspects ont été placés en détention dans le cadre de l’enquête sur l’attaque au camion qui a fait 84 morts le 14 juillet à Nice.

Le bureau du procureur de la République de Paris a annoncé, mardi, que deux hommes étaient détenus depuis lundi dans le sud de la France, sans toutefois donner de détails sur les gestes qui leur étaient reprochés.

Cinq personnes avaient déjà été emprisonnées pour terrorisme en lien avec l’attentat mené par le Tunisien Mohamed Lahouaiej Bouhlel sur la promenade des Anglais à Nice le soir de la fête nationale française. Elles sont soupçonnées d’avoir fourni du soutien à Bouhlel, notamment en l’aidant à se procurer un pistolet.

Le groupe armé État islamique (EI) a revendiqué l’attaque. Les autorités françaises ont affirmé que Mohamed Lahouaiej Bouhlel s’était inspiré de la propagande de l’organisation terroriste, mais qu’elles n’avaient trouvé aucune preuve indiquant que le groupe EI avait orchestré l’attentat.

Ces nouvelles arrestations surviennent alors qu’un scandale politique fait rage concernant la présence limitée des forces policières à Nice le soir du massacre.