Bosnie: Radovan Karadzic fait appel de sa condamnation

Photo: Robin van Lonkhuihsen Agence France-Presse

La Haye — L’ancien chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic a officiellement interjeté appel vendredi de sa condamnation à quarante ans de détention pour génocide, accusant les juges d’avoir mené un « procès politique ». Dans des documents transmis à l’AFP, Radovan Karadzic cite 50 motifs d’appel devant le Tribunal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY). Il assure avoir été victime « d’un procès politique mis en scène pour confirmer la diabolisation du peuple serbe de Bosnie et de lui-même », a affirmé son avocat, Peter Robinson, dans un communiqué. Dans un verdict historique le 24 mars, les juges du TPIY avaient reconnu Radovan Karadzic coupable de génocide pour le massacre de près de 8000 hommes et garçons musulmans à Srebrenica en juillet 1995, le pire massacre à avoir été commis en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. Arrêté en 2008, son procès s’est ouvert en 2009 et s’est terminé en 2014, après 497 jours d’audiences et 586 témoins.