France: la gauche échoue in extremis à bloquer la loi travail

Photo: Patrick Hertzog Agence France-Presse

Paris — Opposés à une réforme du travail qui a suscité grèves et manifestations parfois violentes en France, des députés de gauche n’ont pas réussi mercredi, à deux voix près, à déposer une motion de censure contre le gouvernement socialiste. Contestée depuis quatre mois, cette réforme voulue par le gouvernement divise la gauche et a déchiré le parti socialiste. Mardi, sans certitude sur sa majorité, l’exécutif avait décidé, en engageant sa responsabilité, de s’affranchir du vote des députés pour faire adopter en deuxième lecture sa réforme qui vise à lutter contre le chômage mais jugée trop libérale par ses détracteurs. Le texte doit être prochainement à nouveau soumis au Sénat et revenir une dernière fois d’ici au 22 juillet devant l’Assemblée nationale, où le gouvernement devrait à nouveau engager sa responsabilité pour le faire adopter sans vote. Le groupe FG a regretté, dans un communiqué, « que les députés socialistes qui disaient s’opposer au texte ou même à la brutalité gouvernementale n’aient pas saisi ce seul levier institutionnel pour mettre un terme au mépris affiché par le gouvernement envers le peuple et ses représentants ».