France: pour en finir avec les ghettos urbains

Photo: Joel Saget Agence France-Presse

Paris — Le gouvernement français a présenté mercredi un projet de loi pour lutter contre les inégalités dans les « ghettos » urbains, accusées au lendemain des attentats djihadistes de janvier 2015 d’alimenter la radicalisation de certains habitants. « Face aux fractures mises en évidence par ces attentats, il fallait une réponse sécuritaire, mais aussi une réponse citoyenne », a expliqué le ministre de la Ville et de la Jeunesse, Patrick Kanner. Le premier ministre, Manuel Valls, avait évoqué un « apartheid territorial, social et ethnique » à l’oeuvre dans certains quartiers et promis des mesures pour y remédier. Le gouvernement a proposé mercredi d’« encourager l’engagement citoyen » avec notamment une généralisation du service civique, une reconnaissance du militantisme associatif des étudiants dans leur cursus scolaire… Un deuxième volet porte sur le logement, avec pour objectif principal de « casser les logiques de ségrégation », notamment en répartissant mieux sur le territoire les logements sociaux. « S’il y a des ghettos de pauvres, c’est qu’il y a des ghettos de riches. La mixité sociale ne se décrète pas, il faut hélas parfois l’imposer », a déclaré Patrick Kanner. Un dernier volet porte sur l’égalité réelle. Il fait de l’amélioration de la maîtrise du français une priorité nationale, élargit l’accès à la fonction publique à de nouveaux profils et durcit les sanctions pour racisme ou discriminations.