Le cessez-le-feu globalement respecté en Azerbaïdjan

Photo: Karen Minasyan Agence France-Presse

Le cessez-le-feu conclu entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie était globalement respecté 24 heures après son entrée en vigueur dans la région contestée du Nagorny-Karabakh, ouvrant une période de calme après quatre jours d’affrontement qui ont fait au moins 75 morts. Les interrogations demeurent concernant les territoires conquis par les armées de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan pendant les quatre jours d’affrontements. Les affrontements, qui ont éclaté dans la nuit de vendredi à samedi, ont fait au moins 75 morts civils et militaires dans les deux camps : Bakou affirme que 31 soldats et quatre civils ont péri dans les combats, tandis que les autorités du Nagorny-Karabakh font état de 35 soldats et cinq civils tués. Il s’agit des pires violences dans la région depuis la signature d’une première trêve entre Erevan et Bakou en 1994, après une guerre ayant fait 30 000 morts et des centaines de milliers de réfugiés, principalement azerbaïdjanais. Les troupes azerbaïdjanaises assurent avoir capturé plusieurs hauteurs stratégiques, dont Lala-Tepe, qu’elles sont actuellement en train de « consolider », modifiant pour la première fois la ligne de démarcation depuis la fin de la guerre.