cache information close 

France : des violences entachent de nouvelles manifestations de jeunes

Photo: Jean-Sébastien Évrard Agence France-Presse

Paris — Echauffourées, interpellations, blocages : des violences ont entaché mardi en France de nouvelles manifestations de lycéens et d’étudiants, opposés à un projet de réforme du droit du travail qui cristallise les mécontentements à l’égard du président François Hollande. À Paris, des policiers ont chargé en fin de matinée une cinquantaine de jeunes cagoulés et armés de bâtons qui s’étaient glissés dans des groupes de manifestants. Les forces de l’ordre ont ensuite procédé à 130 interpellations. À Rennes, où tout rassemblement avait été interdit dans le centre historique, des centaines de manifestants ont envahi les voies ferrées près de la gare, entraînant l’interruption du trafic ferroviaire. Au Havre, où 1200 personnes ont défilé, deux liaisons par ferry avec la Grande-Bretagne, de même qu’une escale d’un paquebot de croisière, ont été annulées. Malgré la détermination affichée par les manifestants, leur action marquait des signes d’essoufflement : la police ne décomptait en début d’après-midi que 3200 à 3400 manifestants à Paris contre 26 à 28 000 jeudi dernier. De même, le ministère de l’Éducation a décompté 34 lycées bloqués en France, contre quelque 170 lors de la précédente journée de mobilisation.