«L'homme le plus recherché d'Europe» arrêté à Bruxelles

Salah Abdeslam, qui était en cavale depuis les attentats de Paris au mois de novembre a été arrêté à Bruxelles, vendredi, couronnant des mois de «travail intense», s’est réjoui le premier ministre belge, Charles Michel.

Sa capture a été confirmée en fin de journée, lors d’une conférence de presse du premier ministre Michel et du président français François Hollande. Abdeslam a été arrêté avec deux complices dans le cadre d’une opération policière, qui s’est déroulée dans le quartier de Molenbeek.

Abdeslam, 25 ans, était parmi le groupe d’assaillants qui a tué 130 personnes dans plusieurs attentats perpétrés à Paris, le 13 novembre.

«Cette soirée est très incontestablement un succès dans cette bataille contre le terrorisme», s’est exclamé le premier ministre Michel, qui a tenu à saluer le travail des autorités belges et françaises qui ont travaillé de concert dans cette intervention.

François Hollande a soutenu que le travail des policiers avait été «efficace» — même si les démarches avaient été longues, a-t-il reconnu.

Salah Abdeslam avait fui la capitale française après les attaques du mois de novembre. La plupart de ses complices étaient morts le soir même, dont son frère, Brahim. Salah Abdeslam avait réussi à se faufiler en Belgique après les tueries à Paris et les autorités n’avaient jamais réussi à le capturer malgré une chasse à l’homme lancée à l’échelle internationale. Le groupe armé État islamique (ÉI) a revendiqué la responsabilité des attaques, auxquelles ont participé plusieurs Belges.

MM. Michel et Hollande ont souligné que leurs deux pays avaient l’intention de poursuivre leur collaboration «et même de l’amplifier», a dit le président français.

François Hollande a tenu à rappeler qu’il restait encore beaucoup de travail à faire pour s’attaquer à ce «réseau» d’extrémistes qui est implanté en France, en Belgique et partout en Europe.

«Nous avons conscience que si cette arrestation est une étape importante, elle n’est pas non plus la conclusion définitive. Il y a déjà eu des arrestations, et il va y en avoir d’autres», a-t-il déclaré.

M. Hollande souhaite maintenant que Salah Abdeslam soit extradé rapidement vers la France pour qu’il y soit interrogé et jugé.

Les autorités belges avaient annoncé avoir retrouvé les empreintes digitales d’Abdeslam dans un appartement bruxellois perquisitionné plus tôt cette semaine, dans le quartier de Forest.

Lors de cette opération en lien avec l’enquête sur Paris, les policiers ont été attaqués par au moins deux personnes à l’intérieur et quatre agents ont été légèrement blessés. Au terme de l’intervention, Mohamed Belkaid, qui aurait été complice d’Abdeslam, avait été tué et deux autres hommes s’étaient enfuis — incluant, apparemment, le fugitif des attentats de Paris.

Mohamed Belkaid, 35 ans, était un Algérien qui vivait illégalement en Belgique. Un fusil d’assaut et un livre sur le salafisme ont été retrouvés près de son corps. Ailleurs dans l’appartement, les agents ont découvert une bannière du groupe ÉI, plusieurs chargeurs de fusils d’assaut, ainsi qu’une grande quantité de munitions.

Le procureur fédéral belge Eric Van der Sypt a affirmé qu’il était possible que Salah Abdeslam ait passé «des jours, des semaines ou des mois» dans cet appartement.