France: fin du démantèlement d’une partie de la «jungle»

Calais — Le démantèlement de la partie sud de la « jungle » de Calais, s’est achevé mercredi après 17 jours de travaux. Les dernières cabanes de la zone, où étaient auparavant installés un millier de migrants selon les autorités, ont été enlevées dans l’après-midi. Ne subsistent plus sur cette étendue de 7,5 hectares que quelques « lieux de vie » que les autorités françaises s’étaient engagées à préserver. La zone ainsi dégagée ressemble à un immense terrain vague, jonché de débris divers — détritus, sacs de couchage, morceaux de bois et de tentes… — où certains bénévoles viennent récupérer des objets pour les transporter dans la partie nord du bidonville. Selon des associations, c’est dans cette dernière que 80 % des migrants se seraient réinstallés. Les autorités locales admettent que certains se sont repliés sur la zone nord, mais la préfecture du Pas-de-Calais juge leur nombre « impossible » à estimer pour le moment.