Des milliers d’indépendantistes célèbrent la libération d’un leader

Des milliers de sympathisants du mouvement séparatiste basque se sont rassemblés dans le nord de l’Espagne, samedi, pour célébrer la libération d’un populaire leader local qui a passé plus de six ans en prison pour avoir tenté de relancer l’aile politique du groupe armé ETA, interdite par les autorités.

Arnaldo Otegi, qui était considéré comme le chef politique du mouvement indépendantiste basque avant son emprisonnement en 2009, a été accueilli par plus de 8000 partisans réunis au stade d’Anoeta à San Sebastian.

Devant la foule en liesse, il a lancé que rien n’arrêterait les Basques jusqu’à ce qu’ils aient obtenu leur indépendance. Un écran géant placé à l’extérieur retransmettait les images de l’événement pour les centaines de personnes qui n’avaient pu trouver une place dans le stade.

Certaines rumeurs laissent entendre que M. Otegi pourrait se présenter comme candidat à la présidence du gouvernement autonome basque à l’occasion des élections qui auront lieu plus tard cette année, bien que sa peine de prison le lui interdise jusqu’en 2021. Il n’a pas dit, samedi, s’il avait l’intention de se porter candidat.

Le parti indépendantiste d’extrême gauche Batasuna a été interdit en 2003 à cause de ses liens avec le groupe armé basque ETA, qui a fait 829 morts durant sa lutte pour l’indépendance basque.