Riyad dans la mire du Parlement européen

Photo: Hasan Jamali Associated Press

Bruxelles — Le Parlement européen a réclamé jeudi un embargo sur les livraisons d’armes à l’Arabie saoudite, critiquant ses frappes aériennes au Yémen et le blocus maritime imposé à ce pays, qui ont fait « des milliers de morts ». Dans une résolution adoptée à une large majorité lors d’une séance plénière à Bruxelles, les eurodéputés demandent à la Haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères, Federica Mogherini, de « lancer une initiative visant à imposer un embargo sur les armes de l’UE contre l’Arabie saoudite ». Ils condamnent « les frappes aériennes de la coalition menée par l’Arabie et le blocus naval qu’elle a imposé au Yémen, qui ont conduit à des milliers de morts, et ont encore déstabilisé davantage » le pays. Dans un communiqué, l’organisation humanitaire Action contre la faim s’est aussitôt réjoui que l’UE « reprenne enfin la parole sur cette crise, l’une des plus graves actuellement dans le monde ». Certes, le texte n’est pas contraignant mais, pour Mike Penrose, directeur général d’Action contre la Faim France, « cette résolution est un signal à tous les États membres, les invitant à sortir du silence et à ne plus participer au désastre humanitaire en cours au Yémen ». Riyad conduit depuis mars 2015 une coalition arabo-sunnite au Yémen contre les rebelles chiites houthis, accusés d’être soutenus par l’Iran.