Russie: une ONG de défense des droits des électeurs perquisitionnée

Moscou — La police russe a perquisitionné mardi les locaux d’une ONG de défense des droits des électeurs et le domicile de ses employés, a-t-on appris auprès de l’avocate de cette ONG. « Au moment où l’on parle, ils sont en train de perquisitionner nos locaux », a précisé Olga Gnezdilova, l’avocate de l’ONG Golos. Plus tôt dans la journée, la police a perquisitionné le domicile de plusieurs employés de Golos dont celui de Grigori Melkoniants, le coprésident de l’ONG. Leurs ordinateurs ont été saisis, a assuré la même source. Selon la police, ces perquisitions sont liées à une enquête pour évasion fiscale ouverte contre la présidente d’une branche locale de Golos à Samara, sur la Volga. Pour sa part, M. Melkoniants a dénoncé une tentative de « pression », accusant les autorités de vouloir l’empêcher de surveiller les élections régionales prévues en Russie en automne. Présente autrefois dans une quarantaine de régions russes, Golos, financée par des fonds occidentaux, a pour mission d’observer les scrutins locaux comme nationaux, en dressant une carte des fraudes visible sur son site.

À voir en vidéo