Buckingham défend le prince Andrew, en plein scandale sexuel

Londres — Le palais de Buckingham se démène afin de sortir le prince Andrew du tumulte dans lequel il se trouve depuis qu’il a été nommé dans une affaire d’inconduite sexuelle avec une mineure. Dans le second communiqué publié depuis le début de l’affaire, les responsables royaux ont nié « avec emphase » les allégations d’une femme non identifiée qui soutient avoir été forcée dans des rapports sexuels avec le duc d’York alors qu’elle avait moins de 18 ans. Le prince Andrew, 54 ans, est nommé dans les documents judiciaires déposés à un tribunal de la Floride la semaine dernière. Le dossier fait partie d’une importante poursuite contre l’homme d’affaires américain Jeffrey Epstein. Selon la plaignante, il l’aurait forcée à avoir des relations sexuelles avec des gens célèbres, dont le prince Andrew.

À voir en vidéo