Minsk prend ses distances avec Moscou

Alexandre Loukachenko, président de Biélorussie, a rencontré son homologue ukrainien dimanche, Petro Porochenko.
Photo: Mykola Lazarenko AFP/Presse présidentielle ukrainienne Alexandre Loukachenko, président de Biélorussie, a rencontré son homologue ukrainien dimanche, Petro Porochenko.

Kiev — Le président de la Biélorussie, Alexandre Loukachenko, a rencontré son homologue ukrainien, Petro Porochenko, dimanche à Kiev, prenant ses distances avec Moscou alors que la préparation de négociations de paix sur le conflit en Ukraine piétine.

Selon des sources au sein du pouvoir ukrainien, M. Loukachenko, bête noire des Occidentaux et allié de longue date de la Russie, mais qui s’est notamment gardé de soutenir les séparatistes prorusses de l’est de l’Ukraine, souhaite également solliciter Kiev pour l’aider à se rapprocher de l’Europe.

Le président bélarusse s’est déclaré prêt à « tout faire » pour aider l’Ukraine à apaiser le meurtrier conflit armé dans l’Est rebelle lors de sa rencontre avec son homologue pro-occidental Petro Porochenko.

« Nous allons tout faire pour qu’il y ait la paix et le calme ici », a déclaré M. Loukachenko, cité par son service de presse alors que le conflit armé a déjà fait plus de 4700 morts depuis son début en avril.

Une nouvelle série de négociations entre Kiev et rebelles était attendu ce dimanche à Minsk pour relancer le processus de paix, mais les protagonistes ne sont pas parvenus à confirmer cette date ni même à en avancer une autre.

« Il n’y a aucune nouvelle information quant à la date de la rencontre de Minsk », a déclaré dimanche à l’AFP Denis Pouchiline, représentant de la République autoproclamée de Donetsk (DNR).

L’Allemagne, principal médiateur européen dans la crise ukrainienne, a pourtant à plusieurs reprises souligné cette semaine l’importance d’une rencontre « physique » entre les rebelles et le Groupe de contact composé de représentants de l’Ukraine, de la Russie et de l’OSCE.

La chancelière Angela Merkel a eu un entretien téléphonique samedi avec M. Porochenko à ce sujet.

« Il est crucial d’organiser la rencontre », a souligné la présidence ukrainienne dans un communiqué.