Espagne : arrestations de présumés recruteurs de l’EI

Madrid — Trois femmes et un homme, arrêtés mardi en Espagne dans le cadre d’une enquête sur le recrutement de femmes pour le compte du groupe État islamique (EI), ont été placés jeudi en détention provisoire pour « appartenance à une organisation terroriste ». Trois des quatre suspects ont été entendus par le juge chargé du dossier, Santiago Pedraz, tandis qu’une quatrième a refusé, a précisé une source judiciaire. Les quatre ont été placés « en détention provisoire pour appartenance à une organisation terroriste », selon cette source. Une cinquième personne interpellée dans ce coup de filet, une mineure, a été placée dans un centre pour mineurs à Madrid. Ces cinq personnes avaient été arrêtées mardi à Barcelone et dans les enclaves espagnoles au Maroc de Ceuta et Melilla. Deux autres hommes, considérés comme les responsables du réseau, avaient été interpellés dans la ville marocaine de Fnideq.