Une élection «largement conforme aux normes démocratiques», selon les observateurs

Ukraine Une élection «largement conforme aux normes démocratiques», selon les observateurs
Kiev — L’élection présidentielle en Ukraine a été «largement conforme aux normes démocratiques» et offre à son vainqueur, Petro Porochenko, «la légitimité» pour dialoguer avec l’Est séparatiste, ont estimé lundi les observateurs internationaux.

«Les autorités ukrainiennes (...) doivent être félicitées pour leurs efforts, dans des circonstances extraordinaires, pour organiser une élection largement conforme aux normes démocratiques», a indiqué l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) dans un communiqué.

«La qualité extraordinaire de l’élection offre au nouveau président la légitimité pour établir immédiatement un dialogue avec tous les citoyens des régions de l’Est, pour rétablir la confiance et pour décentraliser les pouvoirs de l’État afin de préserver l’unité du pays en respectant la diversité de la société ukrainienne», a jugé le chef de la mission des parlementaires du Conseil de l’Europe, Andreas Gross, cité dans le même document.

L’OSCE, le Conseil de l’Europe, l’Otan et le Parlement européen avaient déployé plus de 1000 observateurs sur le territoire ukrainien pour surveiller la tenue du scrutin, sauf en Crimée rattachée à la Russie en mars où il n’a pas eu lieu.

Participation «impressionnante»

Les observateurs ont reconnu les difficultés rencontrées dans l’est du pays, où les séparatistes ont perturbé l’organisation de l’élection avec des «évictions forcées», «la saisie d’équipements et de matériel électoral», «des enlèvements et des menaces de morts».

«Pour autant, la participation impressionnante dans le reste du pays constitue une réponse cinglante à ceux qui voudraient remettre en cause l’unité et le progrès en  Ukraine», a souligné Ilkka Kanerva, l’un des responsables des observateurs de l’OSCE.

La Russie prête au dialogue

La Russie, qui ne reconnaissait pas la légitimité des autorités de transition en place depuis la chute du président Viktor Ianoukovitch fin février, s’est dite lundi prête à dialoguer avec Petro Porochenko, vainqueur dès le premier tour.

M. Ianoukovitch a de son côté dit «respecter» le choix des Ukrainiens.

«Jusqu’à dimanche, tout le monde était d’accord pour dire que l’élection serait importante mais difficile, mais peu étaient ceux qui pensaient qu’elle aboutirait», a souligné le responsable de la mission de l’Assemblée parlementaire de l’Otan, Karl Lamers.

«Notre conclusion est claire: les autorités ukrainiennes et le peuple ukrainien ont fait de ces élections un succès», a-t-il ajouté.