Ianoukovitch négocie avec la Russie, bête noire de l’opposition ukrainienne

Manifestants à Kiev
Photo: Sergei Chuzavkov Associated Press Manifestants à Kiev

Kiev – Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a rencontré vendredi Vladimir Poutine pour discuter d’un « partenariat stratégique » avec la Russie malgré la mobilisation de l’opposition ukrainienne pro-européenne, qui prépare un nouveau rassemblement dimanche pour réclamer son départ.

 

Réunis à Sotchi, dans le sud de la Russie, les deux chefs d’État ont parlé « de coopération commerciale et économique […] et de la préparation d’un futur accord de partenariat stratégique », selon la présidence ukrainienne.

 

L’information a été confirmée par le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

 

Cette rencontre a eu lieu après une visite de Viktor Ianoukovitch en Chine, très critiquée par l’opposition en plein mouvement de contestation né de son volte-face sur l’intégration européenne. Il a en revanche annulé une visite à Malte prévue la semaine prochaine pour « se concentrer sur les questions de politique intérieure ».

 

L’opposition a répété vendredi son opposition ferme à tout rapprochement avec l’Union douanière d’ex-républiques soviétiques menée par Moscou.

 

« Les tentatives du pouvoir de vendre l’Ukraine à la Russie vont échouer […]. Il fera face à une vague de contestation encore plus importante », a déclaré Arseni Iatseniouk, l’un des dirigeants de l’opposition.

 

L’opposition, qui a reçu ces derniers jours un fort soutien des Occidentaux, appelle pour sa part à une nouvelle manifestation dimanche à 10 h GMT sur la place de l’Indépendance, haut lieu de la Révolution orange pro-occidentale de 2004.

 

Plusieurs centaines de milliers de manifestants s’étaient rassemblés le 1er décembre sur cette place appelée aussi Maïdan.

 

Cette mobilisation avait été déclenchée par des violen- ces policières sans précédent samedi dernier contre des manifestants à Kiev qui avaient fait des dizaines de blessés.