France - Les experts disent qu’Arafat est mort naturellement

Les experts mandatés par la justice française écartent dans leur rapport la thèse d’un empoisonnement de Yasser Arafat et, selon une source proche du dossier, privilégient une mort naturelle du leader palestinien, relançant la polémique autour de ce dossier ultra sensible.

 

« Ce rapport écarte la thèse de l’empoisonnement et va dans le sens d’une mort naturelle », a indiqué mardi cette source. Selon la radio France Inter, les experts concluent qu’Arafat est mort « de vieillesse à la suite d’une infection généralisée ».

 

Yasser Arafat est mort à 75 ans le 11 novembre 2004. Il avait été admis fin octobre 2004 à l’hôpital militaire Percy, près de Paris, après avoir souffert de douleurs abdominales sans fièvre dans son quartier général de Ramallah, où il vivait confiné depuis décembre 2001.

À voir en vidéo