Une chaîne humaine traverse la Catalogne

Photo: Agence France-Presse (photo) Quique Garcia

Une impressionnante chaîne humaine a traversé mercredi la Catalogne du nord au sud, sur 400 kilomètres, dans une démonstration de force des indépendantistes pour réclamer un référendum d’autodétermination dans cette région du Nord-Est de l’Espagne. Des centaines de milliers de personnes, selon les organisateurs, se sont donné la main. Les images aériennes prises par la télévision catalane à travers la région montrent une interminable ligne jaune formée par une multitude de personnes alignées le long des routes, dans les villes et les villages. La chaîne humaine devait ainsi parcourir 86 communes le long du littoral méditerranéen, selon l’Assemblée nationale catalane (ANC), l’association indépendantiste organisatrice, qui attendait plus de 400 000 personnes, un an après une gigantesque manifestation indépendantiste à Barcelone.

4 commentaires
  • Pierre Labelle - Inscrit 12 septembre 2013 04 h 32

    Je rêve.

    Je rêve d'un jour comme celui là, mais ici au Québec....

    • Jean Richard - Abonné 12 septembre 2013 10 h 32

      Il faudrait donc imaginer une chaîne humaine allant de Montréal à Rivière-du-Loup, drapée de bleu plutôt que de jaune.

      Il y a des différences entre le Québec et la Catalogne, mais aussi des ressemblances :

      - population assez semblable ;

      - Barcelone, la métropole, est d'une taille comparable à celle de Montréal ;

      - une partie non négligeable de la population catalane aspire à la souveraineté ;

      - une partie non négligeable de la population catalane tient à sa langue, langue qui n'est pas celle du reste de l'Espagne et qui, au cours de l'histoire, fut interdite (déclarée illégale sous le régime de Franco) ;

      - Madrid, comme Ottawa, s'oppose fortement à toute idée d'indépendance de la Catalogne et se rabat sur l'inconstitutionalité de toute démarche menant à cette indépendance ;

      - à Barcelone comme jadis à Québec, le président de la generalitat a été élu en faisant la promesse de tenir un référendum sur la question de la souveraineté, et il semble de plus en plus évident qu'il ne tiendra pas sa promesse ; il ramollit face à Madrid ;

      - la Catalogne a sa fête nationale, la Diada, le 11 septembre, le Québec a la sienne, la Saint-Jean, le 24 juin...

      Mais qui oserait donc organiser, le 24 juin prochain, une chaîne humaine qui irait de Montréal à Rivière-du-Loup, dont les images feraient le tour du monde ?

      Petit détail : nos médias ont, contrairement à ceux de l'Europe, une certaine tendance à être continentocentriques. Les événements qui se produisent sur d'autres continents n'y obtiennent pas toujours leur juste part d'espace informatique. Dans le contexte québécois, la chaîne humaine de la Diada aurait mérité un peu plus qu'un seul paragraphe en provenance de l'agence France-Presse.

  • Robert Henri - Inscrit 12 septembre 2013 10 h 59

    Moi aussi

    Moi aussi mais la géographie du Québec ... Du poste frontière de Lacolle à Quartaq... Méchante grande file humaine...

  • Hugues St-Pierre - Inscrit 13 septembre 2013 15 h 12

    Nous en fûmes aussi au Parc Lafontaine...

    Les Catalans de Montréal nous conviaient aussi à nous joindre à eux pour notre bout de chaîne (d'amitié Québec-Catalogne) un récent dimanche au Parc Lafontaine... peu de drapeaux bleux parmi leur enthousiasme séculaire. Et ceux qui vivent ici, étudient, travaillent, ne cherchent pas à afficher leurs couleurs toute la journée, ni ne menacent de partir en Ontario.