Une seule chance pour le Concordia

Photo: Agence France-Presse (photo) Vicenzo Pinto

Des équipes de sauvetage luttent contre la montre pour rehausser et retirer l’épave du navire de croisière Costa Concordia, qui continue d’être écrasé par son propre poids contre le lit rocheux en granit au large de l’île de Giglio, en Toscane. Le responsable des opérations, Nick Sloane, a annoncé lundi que le paquebot s’est comprimé de trois mètres depuis qu’il s’est échoué contre des rochers le 13 janvier 2012, après avoir percuté un récif lors d’une manoeuvre d’esbroufe ordonnée par le capitaine. L’accident a fait 32 morts. M. Sloane, un ingénieur de l’entreprise Titan Salvage, a précisé que des experts auraient une seule chance de redresser le navire et le tirer vers la terre ferme pour l’y démolir. Cette tentative aura probablement lieu à la mi-septembre. Si l’essai échoue, il n’y aura pas de deuxième chance, a-t-il dit.

 

 

À voir en vidéo