Des vidéos montrent une «patrouille musulmane» à Londres

Ces hommes, âgés de 17 à 29 ans, ont été interpellés depuis dimanche dans le cadre d’une enquête sur des scènes de « harcèlement » filmées dans un quartier à forte population musulmane de l’est de Londres, lors du week-end du 12 au 13 janvier, a indiqué vendredi Scotland Yard dans un communiqué. Ces incidents ont été condamnés « sans réserve » par la mosquée locale.


Les enquêteurs se sont basés notamment sur des vidéos diffusées sur YouTube, dont l’une est intitulée Des vigiles musulmans à Londres harcèlent et se moquent d’un homosexuel.


Dans cette vidéo de 1,28 minute filmée de nuit dans une rue de Londres, on entend un homme demander à un passant : « Ne sais-tu pas que tu es en terre musulmane ? Tu marches sur une terre musulmane habillé comme un pédé, mon pote. Tu dois partir d’ici, tu es sale, mon pote. Tu es homo mon pote, tire-toi ».


La police a appelé la victime de ces insultes à se faire connaître.


Une autre vidéo de 3,36 minutes également postée sur YouTube, intitulée « Des musulmans font appliquer la charia dans les rues de Londres », montre un passant contraint de vider sa bière par un homme qui lui dit : « Pas d’alcool dans cette zone… Nous sommes une patrouille musulmane. L’alcool est diabolique ».


Une passante en mini-jupe se voit également demander « de ne pas s’habiller comme ça dans une zone musulmane » et des passants sont incités à se tenir éloignés de la mosquée.


La mosquée d’East London, dans le quartier de Whitechapel, a condamné « sans réserve » dans un communiqué publié sur son site Internet ces « actions complètement inacceptables, clairement destinées à entretenir des tensions et à semer la discorde ».


« Les agissements de cette petite minorité n’ont pas leur place dans notre religion ni dans nos rues », a-t-elle indiqué.


Les autorités de la mosquée ont précisé avoir contacté la police et les autorités locales à propos de la présence de ces individus à ses abords. « Nous allons surveiller la situation de près et nos imams s’exprimeront pour dénoncer ces actions », ajoute la mosquée.

À voir en vidéo