Berlusconi invoque la «vengeance devant Dieu» pour sa condamnation

Silvio Berlusconi a déclaré dimanche que sa condamnation pour fraude fiscale « réclamait la vengeance devant Dieu ». Il a également estimé que le procès qui lui a été fait pour avoir eu des relations sexuelles avec une prostituée mineure « était une gigantesque opération de diffamation ». Lors d’une émission télévisée sur la chaîne Canale 5 appartenant à son empire médiatique, il a expliqué qu’il avait été « berné » lorsqu’on l’a prié d’organiser des fêtes dans ses villas luxueuses avec des hordes de jeunes femmes. Et le magnat de 76 ans d’ajouter qu’il s’était senti « seul » après la séparation d’avec sa seconde épouse et le décès de sa sœur. Le Cavaliere a indiqué qu’il allait lancer sa sixième campagne électorale en vingt ans pour le scrutin de février prochain.