Kadhafi aurait donné son accord pour financer la campagne de Sarkozy en 2007

Nicolas Sarkozy
Photo: Agence Reuters - Archives Le Devoir Nicolas Sarkozy

Paris - Le journal en ligne français Mediapart publie une note officielle du régime de Moammar Kadhafi, datée de décembre 2006, qui donnerait son accord de principe pour financer la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007, à hauteur de 50 millions d'euros [64 millions $].

M. Sarkozy «doit s'expliquer devant les Français», a réclamé Bernard Cazeneuve, porte-parole du candidat socialiste François Hollande. Autre porte-parole de ce dernier, Delphine Batho estime que ces «nouvelles révélations [...] imposent l'ouverture d'une information judiciaire et la désignation d'un juge indépendant».

Nicolas Sarkozy a qualifié dimanche "d'infamie et de montage" les accusations du site internet.

M. Sarkozy, qui est en pleine campagne électorale présidentielle en vue du 2e tour de scutin dimanche prochain, a accusé le site d'être une officine au service de la gauche, faisant allusion à son adversaire socialiste François Hollande.

D'après le site d'investigations, ce document daté du 10 décembre 2006 est signé de Moussa Koussa, alors chef des services secrets extérieurs libyens. Il est adressé à Bachir Saleh, directeur de cabinet du colonel Kadhafi et responsable du fonds souverain Libyan African Portfolio (LAP).

Le document, traduit de l'arabe, stipulerait ainsi: «En référence aux instructions émises par le bureau de liaison du Comité populaire général [gouvernement, NDLR] concernant l'approbation d'appuyer la campagne électorale du candidat aux élections présidentielles, M. Nicolas Sarkozy, pour un montant d'une valeur de cinquante millions d'euros». Et M. Koussa d'assurer qu'il allait transmettre et confirmer «l'accord de principe sur le sujet cité ci-dessus.»
9 commentaires
  • camelot - Inscrit 28 avril 2012 12 h 56

    Question

    Kadhafi et Desmarais se connaissaient donc ?

    • Raymond CHALIFOUX - Abonné 28 avril 2012 15 h 43

      VOUS EN DOUTIEZ?

  • eric turenne - Inscrit 28 avril 2012 15 h 22

    Largué

    Ils l'on tout simplement laisser tomber comme un kleenex sale.
    C'est de cette façon que l'occident fonctionne,tout n'est que pouvoir,stratégie,calcul,contrôle.

  • Pascal Jacquinot - Inscrit 28 avril 2012 16 h 05

    Un accusation très grave

    Et comme il sera impossible de faire examiner les éventuelles preuves par la justice avant le second tour des présidentielles.
    C'est tout bénéfice pour la gauche.

    Si Hollande devait être élu (ce qui ne semble pas encore "dans la poche", puisque le PS et ses officines journalistiques en font des tonnes), j'espère pour lui qu'on trouvera après les élections de quoi faire un véritable procès à Sarkozy...

  • armand guindon - Inscrit 28 avril 2012 18 h 31

    Accusation

    Jacquinot,vous ne seriez pas Jacobin à tout hazard?

  • Claude Simard - Inscrit 28 avril 2012 21 h 31

    Morale

    Et dire que Sarko vient de déclarer lors d'un discours qu'il n'a pas de lecons à recevoir de la gauche sur la morale quand ces derniers voulaient mettre DSK comme président.