La chute d'un roi...

Madrid — Le roi Juan Carlos d'Espagne, jusqu'ici épargné par les scandales qui touchent sa famille, se retrouvait hier dans le viseur des défenseurs des animaux qui l'accusent d'être allé chasser l'éléphant au Botswana pendant que son pays souffre de la crise.

Ce scandale a éclaté lorsque le roi, âgé de 74 ans, a été rapatrié du Botswana après s'être brisé la hanche afin que les médecins lui posent une prothèse.

Une photo du roi posant en 2006, fusil à la main, devant un éléphant mort dans ce pays, opportunément exhumé pour finir en une de plusieurs quotidiens espagnols dimanche, a fait éclater le scandale.

La presse, encore très prudente il y a quelques mois, rivalise depuis dimanche de commentaires sur la série de dérapages de la «Casa real».

Certains ont même brisé le tabou, évoquant une démission, voire une abdication d'un roi qui restait jusqu'ici intouchable.