France - Villepin à la peine pour réunir ses parrainages

Paris — Dominique de Villepin mène la dernière des batailles pour réunir les 500 parrainages nécessaires à sa candidature présidentielle d'ici vendredi, jour fatidique que l'entourage de l'ancien premier ministre appréhende, même si l'espoir demeure.

«Le ralliement ne fait pas plus partie de mon programme aujourd'hui qu'hier. La bataille des parrainages continue», a prévenu dimanche le candidat de République solidaire, alors que Le Parisien-Aujourd'hui en France se faisait l'écho d'un possible rapprochement avec Nicolas Sarkozy, son ex-rival.

Le candidat centriste François Bayrou, qui avait publiquement tendu la main à Dominique de Villepin, s'est attiré la même rebuffade jeudi dernier.

L'ancien premier ministre, qui vient de publier un essai programmatique intitulé «Seul le devoir nous rendra libres», n'a pas prévu de déplacement cette semaine pour se concentrer sur la recherche des parrainages, a-t-on dit hier.

«Maires de France, aidez-moi», clamait le 8 mai dernier sur son blog Dominique de Villepin, dont le retrait de la course pourrait constituer une bonne nouvelle pour Nicolas Sarkozy.
1 commentaire
  • Jean-Francis Du Cresson de la Rochandiere - Inscrit 19 mars 2012 17 h 20

    C'EST DOMMAGE

    Dominique Galouzeau de Villepin est un homme remaquable, intelligent, compétent, diplomate, j'en passe et des meilleures. La Droite française a offert M. Sarkozy à la nation française il y a 5 ans, et il serait temps de changer, mais pas obligatoirement pour la Gauche (ou alors si!...). Un candidat (respecté et respectable) qui ne peut pas se présenter, c'est toujours un peu de déni de démocratie. Quel dommage!