En bref - Poutine: pas de surprise

Moscou — Certains Moscovites se réjouissaient hier du retour annoncé au Kremlin de l'homme fort de Russie, Vladimir Poutine, après la présidentielle de mars 2012 tandis que d'autres se disaient agacés, toutefois aucun d'entre eux ne se déclarait pris au dépourvu. «Je ne suis pas surpris mais je déteste le fait qu'il n'y a aucun suspense», a déclaré Valéry, interrogé dans un parc de Moscou.

«Ce n'est pas que je n'aime pas Poutine, c'est juste qu'ils ont tellement peur de tout changement», a ajouté cet ancien diplomate. Poutine a annoncé samedi son intention de redevenir président après l'élection de 2012 et précisé qu'il laisserait alors la tête du gouvernement à Medvedev, qu'il avait désigné en 2008 pour lui succéder après deux mandats. Poutine pourrait théoriquement rester chef de l'État jusqu'en 2024.