En bref - Dublin veut son dû

Dublin — Le gouvernement irlandais s'est plaint hier du fait que les congrégations religieuses traînent les pieds pour payer la moitié des quelque 1,36 milliard d'euros de dédommagements pour les victimes de sévices sexuels impliquant des membres du clergé, comme il le leur demande.

L'Irlande, pays majoritairement catholique, a été touchée ces dernières années par une série de scandales relatifs à des abus sexuels sur des enfants commis par des membres du clergé. Un rapport gouvernemental avait notamment dévoilé les «horribles abus commis sur des enfants» pendant des décennies dans des institutions pour mineurs financées par l'État et dirigées par 18 congrégations.