Irlande - Les verts quittent le gouvernement

Dublin — Les verts irlandais ont annoncé hier qu'ils quittaient le gouvernement de coalition qu'ils formaient avec le Fianna Fail, le parti du premier ministre Brian Cowen. Ils ont cependant précisé que leurs six députés soutiendraient au parlement le projet de budget 2011, qui doit être définitivement voté dans les prochaines semaines.

«Nous avons décidé que nous ne pouvions plus faire partie du gouvernement», a déclaré le chef des verts, John Gormley, lors d'une conférence de presse dans un hôtel de Dublin.

Après le départ des écologistes du gouvernement, il est probable que la date des élections législatives anticipées, fixée au 11 mars la semaine dernière par Cowen, sera avancée.

Le premier ministre avait annoncé samedi qu'il démissionnait de la tête du Fianna Fail tout en continuant de diriger le gouvernement jusqu'aux élections.

De nombreux Irlandais l'accusent d'avoir mal géré la crise économique et d'avoir laissé se constituer une bulle immobilière catastrophique lorsqu'il était ministre des Finances.

La crise qui a suivi a contraint l'Irlande à accepter à la fin de l'an dernier un plan de sauvetage de 85 milliards d'euros de l'Union européenne et du Fonds monétaire international.

Soumis depuis des semaines à des pressions de son parti, Cowen s'est soumis en début de semaine à un vote de confiance des élus du Fianna Fail qu'il a gagné. Mais quelques jours plus tard, une tentative maladroite de remaniement de son gouvernement a failli le faire tomber.

Motions de censure

Enda Kenny, chef du Fine Gael, principal parti d'opposition, a dénoncé l'initiative de Cowen et annoncé qu'il déposerait demain une motion de censure contre le premier ministre, à moins qu'il convoque des élections immédiates.

Le gouvernement devrait déjà faire face mercredi à une motion de censure et les observateurs estiment qu'étant donné son étroite majorité et la démobilisation de ses membres, il n'est pas certain qu'il l'emporte.

Premier ministre le plus impopulaire de l'histoire récente, Cowen a perdu le soutien de son parti après avoir tenté cette semaine de promouvoir certaines personnalités au sein de son gouvernement pour tenter apparemment de renforcer ses chances de réélection.

L'élection du nouveau dirigeant du Fianna Fail se tiendra mercredi et l'ancien ministre des Affaires étrangères Micheal Martin a annoncé qu'il serait candidat.

Le poste risque néanmoins de n'être pas une sinécure. Le Fianna Fail, au pouvoir en Irlande au cours de 20 des 23 dernières années, pourrait, selon un sondage d'opinion, perdre plus de la moitié de ses 73 sièges parlementaires, tomber en quatrième position derrière le Sinn Fein, et être rejeté dans l'opposition pendant des années.

Reuters