Des médailles pour les espions

Moscou — Le président Dmitri Medvedev a décoré hier au Kremlin les espions russes expulsés en juillet des États-Unis dans un épisode digne de la guerre froide, marquant de manière démonstrative l'ambition du pays de tenir son rang malgré cet échec retentissant de ses services secrets.

Les dix agents avaient été expulsés vers Moscou contre la libération de quatre prisonniers russes accusés d'espionnage au profit des Occidentaux.

Ce parfum de guerre froide avait été encore renforcé par le choix, pour l'échange de prisonniers, de Vienne, déjà capitale du renseignement du temps de la rivalité américano-soviétique.

Ce dossier diplomatique épineux avait fait la une des médias mondiaux.