En bref - Mise en examen du présumé chef militaire de l'ETA

Paris — Le présumé chef militaire du mouvement séparatiste basque ETA, Ibon Gogeascoechea, arrêté dimanche dans l'ouest de la France, a été déféré au parquet de Paris hier.

Il devait être mis en examen pour «association da malfaiteurs, détention de faux documents administratifs, vols et recels de vols, infraction à la législation sur les armes», le tout «en relation avec une entreprise terroriste». Le gouvernement espagnol pense que l'ETA, qui a tué plus de 850 personnes depuis la fin des années 1960 et dont le dernier attentat mortel remonte à juillet à Majorque, est très affaiblie par les centaines d'arrestations de ces dernières années.