En bref - La marée noire sur le Pô est «sous contrôle»

Rome — La situation du Pô, contaminé par une marée noire après un sabotage dans une ex-raffinerie, s'est «grandement améliorée» et est «sous contrôle», a affirmé hier le chef de la protection civile italienne, Guido Bertolaso.

«La situation s'est grandement améliorée. Nous avons poursuivi la surveillance toute la nuit et nous avons pu vérifier qu'il n'arrive quasiment plus de pétrole du Lambro [l'affluent du Pô où le pétrole avait été déversé]», a affirmé M. Bertolaso. En outre, «pour le moment, il ne semble pas» que les nappes phréatiques aient été contaminées par la marée noire. Enfin, «pour ce qui concerne le delta du Pô [classé par l'UNESCO], où se trouve l'écosystème le plus fragile, nous sommes pour le moment sereins en raison de tout ce qui a pu être fait en amont», a-t-il dit. Jeudi, M. Bertolaso avait déjà affirmé que la plus grande partie de la nappe devrait être résorbée d'ici à hier soir. Des milliers de mètres cubes de pétrole ont été déversés mardi dans le Lambro, près de Monza au nord de Milan (Lombardie). La nappe est descendue jusqu'à la région de Piacenza, où elle a pollué le Pô.