Les époux Berlusconi se déchirent en public

Rome — Au bord du divorce, les époux Berlusconi se déchirent en public par presse interposée, une situation inédite dans la vie politique italienne, mais qui ne devrait pas trop nuire à la popularité du Cavaliere, selon des experts.

Le chef du gouvernement italien est passé hier à la contre-attaque. Doutant fortement d'une réconciliation avec son épouse, il lui a demandé de s'excuser publiquement de ses accusations.

Veronica Lario (52 ans), l'ancienne actrice qu'il a épousée en 1990, a fait savoir dimanche dans la presse qu'elle allait demander le divorce de son mari (72 ans), père de ses trois enfants.

Elle avait dénoncé la présence la semaine dernière de plusieurs jolies filles sur la liste du parti du chef du gouvernement pour les européennes, contraignant ce dernier à en exclure certaines.

Mais la goutte qui a fait déborder le vase semble être la présence de Silvio Berlusconi au 18e anniversaire d'une jeune fille blonde, Noemi, qui appelle Berlusconi «papounet».

La Stampa affirmait hier que l'entourage du Cavaliere était préoccupé par les conséquences politiques de ce scandale à un mois des européennes, mais la plupart des analystes doutent de répercussions importantes.

Selon le dernier sondage de l'Institut Ipsos, le Parti du peuple de la liberté (PDL) de Silvio Berlusconi améliore encore son score des législatives d'avril 2008 avec 40 % de soutien contre le Parti démocrate (PD, gauche), qui continue de s'effondrer, avec 26,2 % des intentions de vote.

À voir en vidéo