En bref - France : quatre cadres retenus

Lyon — Quatre cadres du fabricant britannique d'adhésifs Scapa, trois Britanniques et un Français, ont été séquestrés de mardi à hier soir dans une usine du groupe menacée de fermeture dans l'est de la France.

À l'issue d'une réunion de négociations organisée à la mairie de Bellegarde-sur-Valserine, les quatre cadres ont pu partir librement. «Nous sommes parvenus à un compromis qui semble satisfaisant sur les indemnités de départ», a déclaré Jean-Jacques Van Slambrouck, secrétaire du comité d'entreprise (CE), indiquant que les salariés se prononceraient aujourd'hui en milieu de journée. Selon des salariés, la direction, qui proposait mardi soir 890 000 euros de primes de départ au total, a presque doublé sa proposition, à 1,7 million d'euros.

À voir en vidéo