Berlusconi crée la polémique

Rome — Le président du Conseil, Silvio Berlusconi, a déclenché une polémique dans son pays hier en déclarant que les femmes italiennes étaient si jolies qu'elles avaient besoin d'être escortées par des soldats pour éviter d'être violées.

Silvio Berlusconi a tenu ces propos en réponse à des questions de journalistes au sujet d'une proposition gouvernementale prévoyant le déploiement de 300 000 soldats dans les rues des villes italiennes pour lutter contre la criminalité. Une récente série de crimes violents est à l'origine de cette proposition du gouvernement.

Mais M. Berlusconi a expliqué hier que, même dans un État militarisé, des crimes tels que les viols pourraient se produire. «On ne peut pas penser à déployer une force qui serait suffisante pour empêcher ce risque», a-t-il déclaré, selon des propos rapportés par les agences ANSA et Apcom, ajoutant: «Nous aurions besoin de tellement de soldats car nos femmes sont tellement belles». Des déclarations qui ont créée la polémique.

À voir en vidéo