En bref - Des sans-abri meurent de froid

Paris — Deux sans-abri, peut-être victimes de la vague de froid qui touche la France, ont été retrouvés morts hier en banlieue parisienne, à Cergy-Pontoise et Argenteuil (Val-d'Oise).

À Cergy, les premières constatations laissent penser que l'homme de 45 ans décédé a succombé au froid car il dormait à l'air libre près d'un centre commercial, alors que les températures ont chuté dans la nuit sous zéro, a dit à Reuters Christophe Louis, président du collectif «Les morts de la rue». À Argenteuil, les conditions de la mort d'un sans-abri de 74 ans connu des services sociaux sont plus floues. Il n'est pas certain que le froid soit en cause, a dit la mairie. Une enquête de police a été ouverte. La victime avait pour habitude de dormir dehors dans un endroit précis et la police municipale l'avait signalé dimanche soir aux services de secours, qui ne l'ont pas trouvé. Son corps a été retrouvé ailleurs. L'association «Les morts de la rue» estime que le bilan des SDF décédés dans la rue ou à l'hôpital en 2008 en France est ainsi porté à 360 personnes.

À voir en vidéo