En bref - Ségolène réfléchit

Paris — Le parti socialiste français tient, d'aujourd'hui à dimanche à Reims, un congrès crucial pour l'avenir de l'opposition à Nicolas Sarkozy, et doit décider s'il se range derrière Ségolène Royal, personnalité populaire, mais controversée.

«C'est vrai que j'en ai envie», a lâché l'ex-candidate à la présidentielle, interrogée mercredi soir sur son ambition de diriger le PS. Mais elle n'a pas fait acte formel de candidature. Quatre jours après le congrès, les militants voteront le 20 novembre pour désigner le successeur de François Hollande, ex-compagnon de Mme Royal et père de ses quatre enfants, qui aura occupé le poste pendant 11 ans.