Incendie dans le tunnel sous la Manche

Après l’arrêt des trains, la SNCF a invité les passagers à reporter leur départ.
Photo: Agence Reuters Après l’arrêt des trains, la SNCF a invité les passagers à reporter leur départ.

Paris — Le trafic des navettes ferroviaires dans le tunnel sous la Manche a été suspendu hier après-midi à la suite d'un incendie qui a fait six blessés légers.

L'incendie, provoqué selon les premiers éléments recueillis par un camion, s'est déclaré sur une navette de fret à quelques kilomètres de la sortie française, provoquant l'interruption totale du trafic.

La ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, qui s'est rendue sur place, a déclaré que le sinistre avait été pratiquement maîtrisé en début de soirée par la centaine de pompiers français et britanniques mobilisés, mais que les dégâts étaient «importants».

«À l'heure actuelle, le feu semble contenu. Il y a néanmoins encore des opérations qui visent à continuer d'évacuer la fumée, pour éviter de trop fortes températures qui causeraient beaucoup de destructions», a-t-elle dit.

«Il est probable que les dégâts soient importants puisque les pompiers m'ont dit que, vraisemblablement, l'incendie avait atteint les 1000 degrés», a ajouté la ministre.

«La partie dédiée aux voyageurs n'a pas été du tout atteinte et la structure du tunnel est telle que d'ici quelques jours, sans doute, on pourra recommencer à faire circuler les trains de commerce. Lorsqu'ils seront à la hauteur de la partie abîmée, ils utiliseront l'autre voie», a-t-elle précisé.

La ministre de l'Intérieur est ensuite allée au chevet des six blessés, hospitalisés à Calais.

Selon Yves Zrama, porte-parole d'Eurotunnel, l'alarme a été déclenchée à 15h55 (13h55 GMT) dans le tunnel nord, sur une navette fret dans le sens Angleterre-France.

Intoxication

Le train a été immobilisé près de la sortie française. Trente-trois personnes ont été évacuées, soit le conducteur de la navette et 32 chauffeurs-routiers, a-t-il précisé.

Dans un communiqué, la préfecture du Pas-de-Calais a précisé que le bilan était de six blessés légers, intoxiqués par la fumée.

Le tunnel est constitué de deux galeries où circulent les trains, avec une galerie de service entre les deux.

Les huit trains qui étaient en route dans les deux sens sont repartis en sens inverse, soit vers Londres, soit vers Paris, où ils sont arrivés dans la soirée. Aucun d'entre eux ne se trouvait dans le tunnel au moment du déclenchement du sinistre. La SNCF a invité les passagers à reporter leur départ, sans toutefois donner de date pour la reprise des liaisons.

À voir en vidéo